L'AGRION DE MERCURE : UN RIVERAIN DU CHANTIER INSOLITE !

21 Octobre 2016

C’est à l’occasion d’une visite périodique de suivi environnemental qu’une jolie libellule bleue a été aperçue par les équipes de la SEPANT (Société d'Étude, de Protection et d'Aménagement de la Nature en Touraine), dans le secteur du ru de la Gastière, à proximité du chantier. L’Agrion de Mercure, c’est son nom, n’avait pas été recensé lors des inventaires faune/flore réalisés entre 2012 et 2015, ni même mentionné dans les bases de données biodiversité disponibles sur le territoire.

Dès cette découverte, le chantier a été stoppé pour laisser le temps aux écologues de mener une expertise visant à dénombrer la population d’Agrions et définir les mesures à mettre en œuvre pour assurer sa préservation.

Plusieurs individus ont été recensés et différentes actions ont été réalisées pour protéger l’Agrion :

    une mise en défens accompagnée d’une signalétique spécifique empêche toute pénétration ou circulation d’engins et de compagnons dans la zone d’habitat de la libellule,

    de nouvelles études techniques ont été menées afin de modifier le projet et sa méthodologie de réalisation pour éviter l’habitat de l’Agrion,

    des filtres supplémentaires, placés dans le ru en amont du chantier, sont chargés de recueillir un potentiel dépôt de matière en suspension et préserver ainsi la qualité de l’eau,

    un enherbement sera réalisé rapidement après les travaux, afin d’empêcher la colonisation de ce secteur par des espèces envahissantes et favoriser le développement d’herbiers appropriés à l’Agrion.

Lorsque les travaux seront terminés, un suivi environnemental de l’espèce sera assuré par la SEPANT durant les 3 premières années.

Une libellule protégée

L’Agrion de Mercure (Coenagrion mercuriale) est une petite libellule bleue qui se développe dans les milieux aquatiques et se reproduit dans la végétation des eaux courantes à faible débit. La qualité de l’eau est importante pour le développement du système larvaire. Cette espèce en régression, bénéficie d’un statut de protection au niveau national et européen.

Le cœur d’Agrion

Le cœur d’Agrion, ou cœur copulatoire, constitue l’étape principale de la reproduction. Il est précédé de phases de tandems copulatoires qui se forment dès les premières heures chaudes de la journée. Pour procéder à la ponte, la femelle insère les œufs dans les tiges creuses des plantes subaquatiques tandis que le mâle reste accroché à son abdomen.