LE RECYCLAGE : UNE PRIORITÉ SUR LE CHANTIER DE LA 3E VOIE

23 Mars 2017

Le chantier de la 3e voie génère une certaine quantité de déchets qu'il est nécessaire de traiter.
Ces déchets de différentes natures sont minutieusement triés sur place. On retrouve ainsi le surplus d’ingrédients servant à fabriquer le béton, de la ferraille, du bois de coffrage et plusieurs composants d'emballage comme du plastique ou des palettes qui proviennent des livraisons. Les déchets sont disposés dans plusieurs bennes installées sur le chantier, puis collectés pour être recyclés par différentes entreprises spécialisées.
Le chantier produit également des déchets plus sensibles comme les huiles de décoffrage et divers produits chimiques. Ces substances sont déversées dans des bacs étanches avant d’être récupérées par des entreprises spécialisées dans leur traitement.

Zoom sur le recyclage des anciens ponts :

Déconstruits, les anciens ponts Baudot et Maupas ont eux aussi donné lieu à un recyclage spécifique.
Pour chacun d’eux, le tablier, les piles ou les culées (parties du pont situées en rive qui supportent le poids du tablier) ont été sciés sur place, découpés en morceaux de 20 à 30 tonnes. Les éléments ont ensuite été chargés sur de grandes plateformes et emmenés à la centrale à béton de Sorigny où ils ont été broyés en petits morceaux dont la taille oscille entre 5 et 500 millimètres de diamètre. C’est l’entreprise locale BML (Béton et Matériaux de la Loire) qui s’est chargée de concasser le béton broyé pour le transformer en matériaux réutilisables dans d'autres constructions, comme les plateformes des chaussées de la 3e voie par exemple.
Séparés des éléments en béton, les ferraillages, tout comme les garde-corps du pont ou encore les anciens équipements de sécurité métalliques, ont eux aussi été récupérés par une entreprise de recyclage.

Sur le chantier de la 3e voie : rien ne se perd, tout se transforme. Les préoccupations environnementales sont au cœur des choix stratégiques de VINCI Autoroutes qui modernise ses infrastructures autoroutières par des chantiers propres.