Construction du réseau de protection de la ressource en eau

29 Septembre 2016

Sur le chantier de la 3e voie, les dernières normes régissant la protection de la ressource en eau sont mises en application. Ainsi, le réseau d’assainissement est établi sur le modèle de collecte et d’acheminement des eaux dit « séparatif ». C’est-à-dire que les eaux qui tombent sur les chaussées de l'autoroute sont collectées par un dispositif spécifique, dissocié du réseau de récupération des eaux de ruissellement des bassins versants extérieurs.

Le chantier de construction de ce réseau d’assainissement est désormais visible car les équipes construisent actuellement les dispositifs de collecte des eaux.

Selon la configuration de l’autoroute et notamment de sa construction en déblais ou remblais, différents types de dispositifs sont installés.

Dans les zones en remblais, deux types de caniveaux sont installés :

les caniveaux dits « rectangulaires » sont principalement implantés derrière les glissières métalliques bordant l’autoroute.

- les caniveaux dits « à fente » sont principalement implantés dans les secteurs où les dispositifs de retenue bordant l'autoroute sont en béton.

À l’inverse, dans les zones en déblais, ce sont des « cunettes » qui sont aménagées. Ressemblant à des fossés et étanches, les cunettes sont de forme triangulaire et placées au niveau le plus bas pour une collecte optimale des eaux.

L’ensemble de ces dispositifs permet de recueillir l’eau de pluie tombée sur les chaussées puis de l’acheminer vers les bassins d’assainissement qui la traiteront avant rejet dans le milieu naturel. Sur la 3e voie, le réseau de protection de la ressource en eau est dimensionné pour gérer une pluie décennale*.  

*Une pluie décennale correspond à un volume de précipitations qui a 10% de chances de survenir chaque année. Cette probabilité permet de dimensionner les ouvrages de collecte des eaux de pluie.