Dernière phase pour le chantier de la 3e voie : les aménagements paysagers sont terminés !

12 Juin 2018

Le chantier de la 3e voie entre Chambray-lès-Tours et Veigné touche à sa fin ! Avec les aménagements paysagers terminés, la mise en service de la 3e voie, habillée des premières couches de peinture, se profile à l’horizon. Il ne lui manquait plus qu’une touche de vert grâce aux diverses plantations que les hommes de l’art ont réalisées entre janvier et avril 2018 (société FCE).

Côté végétation, tout a minutieusement été préparé et choisi dès la conception du projet. VINCI Autoroutes a en effet sollicité plusieurs pépiniéristes pour disposer des quantités et variétés capables de s’adapter au climat local : la floraison des différents arbres à tige implantés rythmera notamment les saisons. Il est important que le projet d’aménagement final soit en harmonie avec le paysage et permette de préserver les particularités des 3 séquences distinctes que l’autoroute traverse du Nord au Sud de l’opération :

  • l’agglomération tourangelle : les plantations sont composées de massifs d’arbustes et d’arbres ornementaux, un mélange de végétaux hauts et bas, ainsi que des surfaces enherbées (fétuque : rouge traçante, ovine, élevée ; brome des prés ; ray-grass anglais ; brachypode penné). Les mesures paysagères visent non seulement à affirmer le caractère urbain et à marquer l’entrée dans l’agglomération tourangelle pour l’usager, mais aussi à animer la route pour lutter contre la monotonie de la conduite et la fatigue visuelle des conducteurs.

  • La plaine agricole tourangelle, située entre l’échangeur de la Thibaudière et la voie ferrée, contraste fortement avec l’ambiance urbaine de l’agglomération tourangelle : l’objectif est de maintenir la vue panoramique sur le plateau agricole en plantant des végétaux qui resteront au ras du sol (de type prairie fleurie enherbée - fétuque : rouge traçante, ovine, élevée ;  brome des prés ; ray-grass anglais ; brachypode penné ; tête d’alouette ; scabieuse colombaire ; achillée millefeuille ; bleuet des champs ; marguerite ; mauve musquée ; etc.), toujours en préservant le cadre de vie des riverains (du Bois Neuf notamment) en maintenant le plus possible la haie existante.

  • Du Bois de Saint-Laurent aux coteaux de l’Indre : de la voie ferrée à la bifurcation A10/A85, le caractère forestier du bois de Saint-Laurent est préservé et mis en valeur. Pour cela, des massifs d’arbustes ont été plantés au sommet des talus ; ils forment ainsi la nouvelle lisière du bois. Sur les coteaux, le bois de Saint-Laurent est principalement constitué de résineux (feuillage sombre persistant). À l’approche du vallon humide, la végétation change : les arbres sont principalement constitués de feuillus caduques. Des plantations adaptées aux milieux humides et au feuillage argenté y ont été intégrées.

     

 

L’entretien sera réalisé chaque année par le Centre d’exploitation de VINCI Autoroutes (Cofiroute) situé à Chambray-lès-Tours, en deux phases :

  • le fauchage dit « sécuritaire » le long des voies : en juin et septembre, voire octobre en fonction des besoins,

  • le fauchage tardif (prairies fleuries) : en septembre/octobre.

La nature n’a plus qu’à reprendre ses droits !