David PREVITALI - CHARGÉ DE MISSION PRÉVENTION & SÉCURITÉ, VALÉRIAN

22 Juin 2017

En quoi consiste le métier de Chargé de mission prévention & sécurité ?
Mon travail consiste à s’assurer que le chantier se passe en toute sécurité pour l’ensemble des intervenants du chantier. Cela débute par accueillir les personnes qui sont amenées à travailler sur le chantier afin de leur expliquer les consignes de sécurité en vigueur. Chaque intervenant doit obligatoirement participer à une session d’accueil sécurité durant laquelle nous abordons l'ensemble des risques inhérents au chantier ainsi que les consignes à appliquer lors de manœuvre particulière comme l’insertion depuis l’autoroute dans une zone de chantier. Je m'occupe aussi de la gestion et de la coordination des quarts d'heure sécurité, des analyses et des remontées d’incidents. Dès qu’un incident se produit sur le chantier, nous menons une analyse qui est suivie par la mise en place d'un plan d'actions. Cette analyse repose sur la méthode des cinq « M » qui consiste à définir si l'origine de l'incident provient du Matériel, du Milieu, des Matériaux, de la Main d’œuvre ou de la Méthode.
Je m'occupe aussi de faire le lien avec le CSPS (le Coordonnateur Sécurité et Protection de la Santé), le préventeur du chantier, avec la maîtrise d’œuvre et la maîtrise d'ouvrage du chantier. Mon travail comprend aussi les audits internes ou encore les visites sur le chantier pour s’assurer du respect de l’ensemble des consignes. Et ce de manière quotidienne.

Combien de personnes travaillent dans votre équipe ?
Je suis seul au sein du service prévention du chantier et mon travail sur le chantier concerne l’ensemble des intervenant sur le chantier, soit une petite centaine de personnes en pleine production de chantier. Mais je suis aussi en lien avec les services de secours. Sur le chantier de la 3voie, nous sommes en contact permanent avec les pompiers qui bénéficient d’accès afin de faciliter leur arrivée en cas de problème. Régulièrement nous organisons des exercices sécurité sur le chantier avec les pompiers. Des simulations sont mises en scène, avec un compagnon, pour tester nos procédures d'urgences.

Quels sont les enjeux de votre métier sur le chantier de la 3e voie ?
L’enjeu principal est de permettre qu’il n’y ait pas d’accident sur le chantier. Le but est d'essayer d'aider au mieux la production, en apportant un regard extérieur, et permettre à chacun de travailler en toute sécurité en tout temps. Le chantier de la 3voie, qui se trouve en zone péri-urbaine, à proximité immédiate des automobilistes, est en cela vraiment particulier et complexe.

Pouvez-vous nous parler de votre parcours professionnel ?
J'ai un parcours plutôt atypique. J'ai un Bac et un BTS agricoles. Je me suis ensuite réorienté en licence de sociologie pour ensuite réaliser un Master 1 de sociologie et d'économie. Je me suis ensuite spécialisé en Master 2 Ressources Humaines. Par la suite, j'ai travaillé 1 an dans le service Prévention au siège de Valérian pour finalement intégrer les équipes grands travaux.

Qu'est-ce qui vous plaît dans votre métier ?
Ce ne sont jamais les mêmes chantiers, les situations sont différentes au quotidien. Il n’y a pas de répétitivité. J'aime le fait d'avoir des interlocuteurs différents. C'est un travail très enrichissant humainement.